Menu

Accueil / Sénégal pratique / La santé au Sénégal

Santé

Vaccins, conseils pour la santé, hygiène, urgences

Quelques conseils a propos de la santé au Sénégal, avant de partir et sur place. Pas de panique. Quelques précautions simples suffisent...

Partagez cette page Publié le 3 février 2014 | 3 commentaires

Vaccinations

Les vaccinations conseillées sont : la fièvre jaune, le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie, le BCG, le ROR (rougeole, oreillon, rubéole), la coqueluche, la méningite A et C, la typhoïde. Ces vaccins sont facultatifs. La prévention contre le paludisme est fortement conseillée surtout pour des courts séjours.

Le paludisme

Le paludisme

AnophèleLe paludisme (ou malaria) est présent au Sénégal toute l’année, y compris à Dakar. Il est certain que les risques encourus sont plus importants lors d’un séjour en brousse que pour un séjour balnéaire, mais dans tous les cas un traitement anti-paludéen est très vivement conseillé. Le paludisme ou malaria est transmis par un moustique appelé anophèle dont la femelle pique surtout la nuit, entre le coucher et le lever du soleil. Il survient généralement dans le mois suivant le retour de la zone d’endémie.

Symptômes : maux de tête, fièvre et troubles digestifs. Non traité, il peut avoir des suites graves, parfois mortelles. La chimioprophylaxie est un traitement préventif basé sur la prise d’un médicament à faible dose qui est variable en fonction du pays visité (et même de la région dans le pays), de la saison à laquelle s’effectue le voyage, de la durée et des circonstances du séjour, des antécédents médicaux personnels, du respect des contre-indications médicales.

Ce traitement ne peut être prescrit que par un médecin. Il se prend toute la durée du séjour et doit impérativement être poursuivi 4 semaines après le retour.

Urgences

  • Pédiatrie 24h/24 : 33 822 15 70
  • Police secours : 17
  • Sapeurs pompiers : 18

Infrastructures sanitaires

Les maladies, même les plus graves, peuvent être prises en charge par des nombreux guérisseurs ! D’une manière générale, Dakar dispose d’infrastructures sanitaires de qualité (hôpitaux, cliniques, structures d’urgence à domicile et sur la voie publique). Sur le reste du territoire, si pour une meilleure prise en charge médicale, l’évacuation à Dakar est nécessaire, elle peut se faire 24h/ 24 par des structures de qualité (air-terre-mer).

Les hôtels et campements disposent en général de médecin ou infirmier sur place ou
exerçant à proximité. Il existe en plus, sur la station de Saly Portudal, des services de visite à domicile ou dans les hôtels, des services d’urgence et/ou d’évacuation sanitaire (SOS Médecin, SUMA, Sahélienne d’hélicoptère).

Toutefois, avant le départ, il est vivement conseillé aux voyageurs
de s’enquérir du numéro de téléphone international de sa ou ses sociétés d’assistance
qu’il devra contacter en cas de sérieux problèmes de santé. Cette
dernière déclenchera alors les moyens adéquats pour la prise en
charge du patient (visite, transport par ambulance, hospitalisation ou
rapatriement).

Par ailleurs, les frais médicaux prodigués par les différentes structures sanitaires seront remboursés par la sécurité sociale française et mutuelle dès le retour sur présentation des factures. Il est recommandé de prendre un double du dossier médical en cas de maladie chronique.

Docteur Massemba Sassoum Diop, SOS Médecin

Paludisme : présent toute l’année et dans tout le pays.

Bilharzioses : surtout en Casamance.

Allergies : poussières, pollens, toute l’année.

Filarioses : peu importante.

Parasitoses intestinales : fréquentes (amibes)

Rage : oui.

Cas de méningites signalés

Sida : risque croissant dans tout le pays. Pas de test exigé. Préservatifs fiables en pharmacie.

Alimentation : correcte et très variée en légumes, fruits et viandes. Approvisionnement très correct.

Eau : non potable hors des grandes villes, filtration obligatoire ou faire bouillir 5 mn. Eaux minérales disponibles partout.

Animaux venimeux : rares, quelques serpents.

Messages

  • MERCI POUR LES INFOS AIDE BIEN

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Je croyais que le vaccin de la fièvre jaune n’était plus obligatoire depuis 2005... N’est-ce pas vrai ?

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • tres encourageant

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

ACTUALITÉS

  • Navire Le « Diogué » pour un désenclement économique de la Casamance
    Navire Le « Diogué » pour un désenclement économique de la Casamance
  • L'ASPT pour la relance de la Destination Sénégal
    L’ASPT pour la relance de la Destination Sénégal
  • Ebola : zéro cas au Sénégal !
    Ebola : zéro cas au Sénégal !
  • Les tribulations d'une étudiante sénégalaise en France
    Les tribulations d’une étudiante sénégalaise en France
  • Hivernage 2014 : une pluviométrie déficitaire
    Hivernage 2014 : une pluviométrie déficitaire
  • Nebeday militant de l'environnement à Toubacouta
    Nebeday militant de l’environnement à Toubacouta

Cherchez dans le répertoire

Top