Menu

Accueil / Découvrir / Politique, économie, éducation / Sénégal : chiffres clés

Chiffres

Quelques chiffres clés sur le Sénégal

Les principaux indicateurs sociaux et économiques du Sénégal.

Partagez cette page Publié le 24 octobre 2017 | 6 commentaires

Chiffres clés

Principaux indicateurs

Superficie 196 722 km2
Population totale (2013) 15, 256 millions, dont 7,658 millions de femmes (50,2 %)
Taux de croissance 3,5 %/an
Population urbaine 45,2 %
Population de moins de 15 ans 52 %
Nombre moyen de personnes par ménage 9
Densité (2017) 78 hab./km2
Espérance de vie à la naissance 64,8 ans
Taux net de scolarisation (2007) 75,5 %
Taux d’analphabétisme en % (2013) 54,6
Taux de prévalence du sida 0,7 %
Indice de développement humain (IDH, 2005) 0,499
Principales villes Dakar (3,1 millions), Thiès, Kaolack, Ziguinchor, Saint Louis
Langue officielle Français
Principales langues nationales Wolof, Serere, Diola, Puular, Soninké, Mandingue...
Indicatif téléphonique 00 (221)
Heure Temps universel (GMT)
Electricité 220 V
Monnaie Franc CFA (1 euro= 655,957 francs CFA)
PIB courant (2017) 2216,7 milliards de francs CFA
PIB par tête (2009) 494 871 CFA
Taux de croissance (2009) 2,2%
Nombre de bovins 3 200 000
Nombre d’ovins 5 250 000
Nombre de caprins 4 480 000
Nombre de véhicules immatriculés 310 000

Tourisme

Les chiffres du tourisme

En 2015, le nombre de touristes dénombrées au niveau de l’aéroport
international Léopold Sédar Senghor (LSS) a été évalué à plus d’un million six cent mille (1 600 000) contre neuf cent quatre vingt quatre mille (984 000) en 2014. Les touristes internationaux représentent 54 % de la demande et s’orientent principalement vers les loisirs et les affaires. Le tourisme d’affaires représente environ 57, 2 % des recettes contre 42,8 % pour les loisirs.

Évolution du nombre de touristes à l'aéroport de Dakar

Les Français en représentent 50 %, suivis par les Américains (près de 5 %), les Belges (4 %), les Espagnols et Italiens (3 %).

Entrée des touristes par nationalité à l’aéroport Léopold Sédar Senghor

Nationalités des touristes au Sénégal en 2012

Alors que la croissance mondiale du tourisme est estimée à près de 5 % par an, celle du Sénégal n’est que de 1,3 % par an depuis 10 ans.

Source : Agence nationale de la statistique et de la démographie et Organisation mondiale du tourisme

Téléphonie

Les chiffres de la téléphonie

Selon les statistiques de l’ARTP datant de juin 2017

Téléphonie fixe : Deux opérateurs : Orange et Expresso. Il y a 288 658 abonnés et 1 156 lignes publiques. Le taux de pénétration est de 1,96%

Téléphonie mobile : 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso). Il y a 15 436 809 abonnés et un taux de pénétration de 104, 30%

> www.osiris.sn

A télécharger

PDF - 2.8 Mo
Situation économique du Sénégal, Banque mondiale, 2014
PDF - 3.6 Mo
Atlas démographique du Sénégal 2013, ANDS

Eva Rassoul

  • Âge moyen au mariage au Sénégal
  • Densité de population 2013
  • Esperance de vie à la naissance, 2013
  • Fécondité des femmes
  • Répartition de la population de 0 à 14 ans
  • Population 2013
  • Prévalence de la polygamie
  • Proportion de ménages agricoles
  • Rapport de masculinité au Sénégal
  • Solde migratoire international
  • Taille moyenne des ménages
  • Taux alphabétisation au Sénégal

Messages

  • sn

    Bonjour j’aimerais avoir des chiffres sur le pourcentage des ventes de voitures neuves et d’occasion au Senegal. Datant de 2015 a 2017

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • fr

    Les chiffres du Sénégal : Un simple oubli
    Plus de 200 000 enfants talibés   esclaves au Sénégal.
    70 % d’enfants sénégalais et 30 % d’enfants étrangers provenant de la traite négrière des recruteurs de la mafia maraboutique dans les pays voisins du Sénégal.
    L’industrie de la mendicité forcée exploite 50 000 enfants talibés mendiants, rien que dans la banlieue de la capitale Dakar, entassés dans 2 000 daaras nauséabondes et maltraitantes, où les maîtres sataniques refusent les lois de la République, les règles humaines et les préceptes de l’Islam qui interdit la mendicité des enfants.
    La loi contre la mendicité votée en 2005 n’a jamais été appliquée.
    Le projet de modernisation des daaras a été étouffé par les marabouts et leur fédération mafieuse en 2013.
    Le retrait des enfants mendiants de 2016 est un fiasco reconnu par son responsable Monsieur N. Diouf par manque de moyens et de prise en compte de l’ampleur du problème talibé ???
    Avec le silence assourdissant de Mme Sarr, ministre de la Famille, de l’Enfance et des groupes vulnérables sur ce fiasco prévu.
    On a même assisté à des fatwas et des sittings des marabouts contre le Président et le gouvernement qui sont restés impunis.
    Résultat du retrait fiasco : ceux sont 1140 enfants sortis de la rue pour 60 sorties des deux bus de ramassage de Juillet 2016 à fin février 2017.
    Les 3/4 des enfants ont été remis dans les daaras avec une enveloppe de 500 000 francs cfa par daara   au lieu de les remettre dans leurs familles.
    Les marabouts doivent bien rigoler et se sentir obligés d’augmenter le nombre de leurs petits esclaves pour toucher plus.
    Les alentours du palais présidentiel et du centre de Dakar n’ont plus de talibés, çà fait plus propre !
    Cependant, les marabouts ont déplacé les talibés de daaras en daaras dans la périphérie de Dakar et dans les grandes villes sénégalaises.
    A Saint Louis, Thiès, Kaolack et Mbour, le nombre de talibés est en surpopulation au mètre carré.
    Les talibés, on les voit partout au Sénégal, jusque sur les routes et dans les petits villages. Dans des endroits où on ne les voyait jamais.
    Le retrait, au lieu de faire diminuer le nombre de talibés à démontrer que leur nombre ne cesse d’augmenter et de se développer en Mauritanie et au Mali, au fur et à mesure de la radicalisation des pays africains dont ils sont une source de revenus.
    Des enfants noirs, pauvres et innocents, abandonnés par leurs parents, des petits esclaves exploités par des marabouts sans foi-ni loi, des petits citoyens non-protégés par leur Etat et l’ensemble de la population sénégalaise qui accepte et tolère cette abjecte exploitation d’enfants.
    Avec des habitants sénégalais irresponsables qui s’en servent comme petites mains aux travaux rebutants ou indignes pour quelques pièces, qui entretiennent le système ignoble des marabouts...
    Le Sénégal dans son laxisme, sa lâcheté et son irresponsabilité à lutter contre l’esclavage des talibés est le premier pays esclavagiste d’enfants en Afrique.
    « Et si c’étaient des enfants blancs » : Vous laisseriez faire aussi, les marabouts sataniques et esclavagistes d’enfants ??? Pas sûr ???
    Alors pourquoi ???

    • sn

      Bonjour, merci beaucoup pour ce message dans lequel je retrouve pleines de vérités qui dérangent ! J’aimerais savoir d’où tirez-vous vos sources svp ? Je m’intéresse à cette thématique dans le cadre de mes études.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • bonjour j’ai été satisfait de ces informations je reviens au pres de vous pour que vous mettiez a jour c’est information.
    Cordialement

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    merci , nous voulons des données désagrégées sur les femmes et les hommes dans le secteur économique informel

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Nous aimerions connaitre le nombre d habitant à la somone

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

ACTUALITÉS

  • Transport aérien : un contrat d'environs 100 milliards signé pour la réhabilitation des aéroports régionaux
    Transport aérien : un contrat d’environs 100 milliards signé pour la réhabilitation des aéroports régionaux
  • Le marathon international du Sénégal, c'est déjà la 3e édition
    Le marathon international du Sénégal, c’est déjà la 3e édition
  • Miss Sénégal 2017, quatre gagnantes sur le podium
    Miss Sénégal 2017, quatre gagnantes sur le podium
  • Quels sont les touristes préférés des hôteliers sénégalais ?
    Quels sont les touristes préférés des hôteliers sénégalais ?
  • Aisha Deme : l'amazone de la culture
    Aisha Deme : l’amazone de la culture
  • Transport aérien : en 2018, le ciel africain sera libéralisé
    Transport aérien : en 2018, le ciel africain sera libéralisé

Cherchez dans le répertoire

Top