Menu

Accueil / Actualités / Sénégal : le recyclage du plastique en plein essor

Économie, environnement / Société, reportage

Sénégal : le recyclage du plastique en plein essor

Le Sénégal a récemment interdit les sacs plastiques. En attendant l’application de la loi, des initiatives ont déjà été prises pour recycler cette matière. En parallèle, le gouvernement a lancé une campagne « ville sans plastique ».

Partagez cette page Publié le 22 juillet 2015 | 0 commentaire

Un reportage de TV5 Monde

Dans le stade de Bambey, les habitants se sont réunis. Ils attendent le ministre de l’Environnement : Abdoulaye Balde vient lancer la campagne « ville sans plastique ».

Abdoulaye Balde, ministre sénégalais de l’Environnement : « A terme, nous voulons organiser toute la filière liée aux déchets plastiques, que ce soit les sachets, les bouteilles, les sceaux… pour créer une véritable filière de valorisation du plastique  ».

Votée en avril dernier, la loi qui interdit les sacs plastiques à faible micronnage devrait entrer en vigueur à la fin de l’année. Mais tout le monde n’a pas attendu la venue du ministre pour organiser une filière de recyclage.

Ces femmes ramassent des déchets plastiques qu’elles revendent à un groupement d’intérêt économique, 25 francs CFA/kilo.

Mustapha Diaw, président du GIE GROSEB de Bambey : « Les populations disent que le prix ne les satisfont pas. Alors si l’on pouvait acheter le kilo à 100 francs ou 150 francs et revendre ça à 300 ou 350 francs, ce serait plus rapide. C’est pourquoi nous nous battons pour avoir une broyeuse  ».

Une broyeuse permettrait au petit groupement de Bambey de vendre directement à une usine de transformation. Au Sénégal, le géant du recyclage de plastique, c’est Simpa. 200 tonnes de plastique recyclé sortent chaque mois de l’usine, sous forme de sceau, théière, casier…garantis incassable.

Ibrahim Hawili, directeur général de Simpa : « Le casier a une durée de vie de minimum 5 ans. (...) Il y a quelques années, nous avions commencé avec une société qui s’appelle aujourd’hui Proplast mais aujourd’hui, les gens ont vu le marché. Il y a maintenant une quinzaine de sociétés avec lesquelles nous travaillons. Ce sont des créations d’emplois »

Simpa recycle le plastique dur pour lui donner une seconde vie. Quid des sacs plastiques fins qui volent à travers le Sénégal et dont l’Etat veut se débarrasser ? Cet entrepreneur propose une solution : en faire des pavés en les mélangeant avec du sable.

Jo Mbaye, fondateur de Polytech entreprise : « C’est très difficile de recycler le plastique vu qu’il faut le laver et le traiter. Il n’y a que cette technologie qui consiste à les transformer directement en pavé ou en d’autre mobilier ».

Ces pavés recyclés sont installés au parc de Hann à Dakar depuis trois ans mais pour l’instant, Jo Mbaye n’a trouvé aucun appui pour les produire à grande échelle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top