Menu

Accueil / Actualités / Un “Nguél” pour sauver les tortues marines à Fadiouth

Économie, environnement / Société, reportage / Tourisme et découverte

Un “Nguél” pour sauver les tortues marines à Fadiouth

Sur l’île de Fadiouth,, on connaît bien le "Nguél", une cérémonie de danse traditionnelle qui se tient sur la place publique du village lorsque les Fadiouthiens en sentent le besoin. Ce mardi, l’île aux coquillages a abrité un "Nguél" d’un genre particulier. Fadiouth s’impliquait ainsi dans la lutte contre la pêche à la tortue marine, une pratique pourtant séculaire dans la contrée.

Partagez cette page Publié le 6 septembre 2006 | 0 commentaire

Fadiouth, l’île aux coquillages, était pour l’occasion sortie de sa torpeur. En ce début de soirée du mardi 19 septembre 2006, le célèbre village Sérère avait pris rendez-vous avec l’histoire. Une séance de "Nguél" pour inciter les Fadiouthiens à abandonner l’achat et la consommation des tortues marines, ça ne court pas les rues.

Pour qui connaît ces insulaires grands consommateurs de tortues devant l’Eternel, cela peut paraître surréaliste de prime abord. Mais les Fadiouthiens ont pris le serment d’abandonner ou du moins de limiter la consommation jugée dangereuse pour l’équilibre de l’écosystème de ces espèces marines très prisées pour la tendresse de leur chair ou la cherté de leur carapace.

Source : Le Soleil http://www.lesoleil.sn

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • "Road movie" au Sénégal oriental

    « Road movie » au Sénégal oriental

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top