Menu

Accueil / Actualités / « Yes we sell », la prison génératrice de revenus

Art et culture

« Yes we sell », la prison génératrice de revenus

Des œuvres uniques des détenus sénégalais mis en vente dans une boutique en ligne.

Partagez cette page Publié le 26 janvier 2016 | 2 commentaires

Le site web « yeswesell.org » est initié par un Sénégalais, fils d’un Inspecteur d’Administration Pénitentiaire, pour améliorer les conditions de vie des prisonniers. Une première dans le monde carcéral, ce site permet aux prisonniers de vendre ce qu’ils fabriquent comme des tableaux d’art, des produits artisanaux entre autres. Leurs œuvres à travers ce canal peuvent ainsi se retrouver exportées vers d’autres horizons.

Moctar Cissé, l’initiateur de cette humaine entreprise, a décidé d’utiliser ses compétences informatiques pour proposer un service innovant. Il n’en est pas à sa première initiative. Il est l’auteur de l’application « Jottaliko » qui a été finaliste du Sommet mondial de entrepreneuriat à Nairobi au Kenya en 2015. Le projet est également arrivé en finale au concours de l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2ie) basé au Burkina Faso. Il a reçu le prix « Coup de cœur du jury ».


Voir en ligne : http://yeswesell.org/

Messages

  • fr

    Bonjour,
    Je voudrais savoir pourquoi les sénégalais sont pressé d’avoir des enfants avec une femme blanche. Question religion ou sans papier ?

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Merci pour cette belle réflexion humaine. Les détenus sont comme. On ne doit pas les faire épargnes aux activités génératrices de revenus . ceci permettra de faciliter leur insertion sociale une fois quils sont libérés. Je salue vraiment ce projet, en tant qu emprenti sociologue. Bon courage...

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Odia, précurseur de la caricature

    Odia, précurseur de la caricature

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top