Menu

Accueil / Actualités / Les foulées de l’Europe : Ibrahima Gningue en maître

Sport et loisirs

Les foulées de l’Europe : Ibrahima Gningue en maître

L’ambassade de France à Dakar, en partenariat avec la ligue de Dakar, a organisé la 1ère édition des « Foulées de l’Europe », un cross de masse qui a pris départ le 11 mai denier au stade Iba Mar Diop.

Partagez cette page Publié le 13 mai 2008 | 0 commentaire

Cette course longue de 6 km 200 s’inscrivait dans le cadre de la célébration de la journée de l’Europe le 9 mai dernier. Une épreuve qui avait comme point d’arrivée le Terminus du Cap où les 400 participants, âgés de 15 à 65 ans, ont surtout été désavantagés par le départ tardif du cross sous un soleil de plomb.

Deux heures à attendre, le passage du Chef de l’Etat pour libérer la Corniche et le Boulevard de la République, certains coureurs ont profités du « mbalax » pour s’échauffer et laisser filer le temps, « toubabs » et sénégalaises n’ont pas résisté à la belle music de Youssou Ndour, de Pape Diouf ou encore de Thione Seck.

A 10h58, les coureurs pouvaient quitter la porte du stade Iba Mar Diop pour emprunter l’avenue Blaise Diagne, Malick Sy, la Corniche Ouest, le boulevard de la République, l’avenue Roosevelt, l’avenue Jambars, la Corniche Est et le Cap Manuel.

En moins de 25 minutes, Ibrahima Gningue de l’Asfa, comme un météore, fait la différence sur la montée, à 500 m de l’arrivée, devant Cheikh Ndiaye lésé par la courte distance. Il ne retrouvera pas son second souffle : « cette course est très courte pour moi car je court habituellement sur des distances de 20 à 40 km. Je reviens du Marathon de Lagos où j’ai battu mon record personnel en terminant 4ème sur 1 800 participants. C’est évident que sur 6km, je manque de la vitesse, j’ai du mal à augmenter mon rythme. »

Le militaire Ibrahima Gningue, habitué du parcours, arrivait tout seul et se satisfait de la course qu’il venait de livrer : « ’ai gagné la course sans être trop fatigué. C’est un bon circuit que je connais car je m’y entraîne 3 fois par semaine. Ce qui fait j’ai l’habitude des circuits ballonnés. En plus, je m’entraîne aussi habituellement avec Cheikh Ndiaye. J’étais convaincu que j’étais plus fort sur la montagne et que je pourrai le dépasser. »

Chez les seniors dames, la sociétaire de l’As Police Agnès Marie Kaling, vainqueur du semi marathon a réédité son exploit mais cette fois-ci dans la douleur avec une blessure au pied qui a encore raison : « c’était dur parce qu’il y a eu beaucoup de monde et beaucoup de vent. Avec les montées du parcours, j’étais gênée par le soleil. Heureusement, j’ai l’habitude de courir très vite au départ, comme dans une course de vitesse. Après les premiers milles mètres, je relâche en même temps je souffle. »

Cette course a vu la participation remarquée de l’ambassadeur du Cameroun son excellence Emmanuel Mbonjo-Ejangue et du secrétaire de l’ambassadrice d’Allemagne, madame Karin Faguendes : «  je suis très contente d’avoir participé. A 65 ans, je cours régulièrement au cross avant de faire une pause à cause d’une opération chirurgicale. C’était dur à cause de la chaleur, en plus nous avons attendus plus de deux heures avant de partir. »

Dans les catégories vétérans hommes, dames et cadets les palmes sont allées respectivement à Djiby Sow des Caïmans, madame Pérignon et le jeune Abdoulaye Sall de l’Us Gorée.

Texte et photos : Alex Gaye

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

    Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

accro-baobab

Cherchez dans le répertoire

Top