Menu

Accueil / Actualités / Hivernage en Casamance : quand la nature flamboie

Tourisme et découverte

Hivernage en Casamance : quand la nature flamboie

Entre juillet et septembre, en saison des pluies, la Casamance offre aux visiteurs un flamboiement de couleurs et de senteurs tandis que les rizières s’animent. Ambiance...

Partagez cette page Publié le 12 août 2013 | 1 commentaire

Considérée comme une des plus belles régions du Sénégal et de l’Afrique de l’Ouest, la Casamance offre une végétation tropicale composée principalement de forêts de palétuviers, de mangroves, de palmeraies, de futaies naturelles et de nombreuses espèces d’arbres dont le caïlcédrat, le fromager, le rônier, le filao et le flamboyant. Vous pourrez explorer, en pirogue ou à pied, les nombreux cours d’eau et les terres fertiles de cette partie sud du Sénégal.

Les agriculteurs reprennent fièrement leur « Kadiandou », soigneusement conservés au dessus des toits depuis la dernière récolte, et vont à l’assaut des champs et des rizières, accompagné des femmes qui elles s’activent dans la semence des graines. Le tout dans une ambiance de chants et de rythmes leur donnant courage et espoir de bonnes récoltes.

Comment y aller ?

Pour se rendre en Casamance, trois possibilités s’offrent à vous.

Partir par la route
De nombreux taxis 7 places font le trajet de la gare routière de Dakar à celle de Ziguinchor, au prix modique de 8 500 F CFA (13 €). Il existe aussi un service d’autobus de 60 places effectuant un trajet Dakar - Cap Skirring pour 8 000 F CFA (12,3 €) par personne. Comptez une grosse journée de trajet.

En avion
De Dakar à Ziguinchor pour 100 000 F CFA (154 €) en aller simple et entre 140 000F CFA (215 €) et 170 000 F CFA (26 €) en aller/retour, la compagnie Sénégal Airlines assure des vols réguliers et quotidiens. Un gain de temps puisque le vol dure moins d’une heure.

Par bateau
Si vous aimez le grand large, le navire Aline Sitoé Diatta assurant cet itinéraire vous fera découvrir la Casamance et son fleuve magnifique, où les dauphins vous souhaitent la bienvenue. Départ de Dakar tous les mardis et vendredis vers 20 heures avec un enregistrement de vos bagages vers 17h et une arrivée au port de Ziguinchor le lendemain matin vers 10h. Il couvre également le trajet inverse. Le prix du trajet varie entre 9 000 F CFA (14 €) et 24 000 F CFA (37 €) selon la place choisie.

Arrivé en Casamance, plusieurs choix s’offrent à vous pour vous installer et savourer votre séjour

A Ziguinchor

Ziguinchor est la capitale de la Casamance et possède un charme authentique, une atmosphère paisible propice à la flânerie, mais aussi une diversité culturelle résultant de l’influence frontalière des deux Guinée et de la Gambie. Pour vos hébergements des hôtels de standing différents vous proposent leurs services. Parmi eux, le Kadiandoumagne au bord du fleuve est reconnu comme étant le plus grand hôtel d’affaire de la région. Tarifs à partir de 30 000 F CFA (46 €) la nuitée en single et 19 000F CFA (29 €) par personne base chambre double.

L’hotel Aubert, complexe hôtelier de grand standing avec des tarifs d’hébergement de 29 000 F CFA (44,6 €) la nuitée en single, vous propos aussi une salle de sport et, pendant l’été, une piscine ouvert au public à 1 500 F FCA pour les adultes et 1000 F CFA pour les enfants et des piscine-party les week-end.

Le Perroquet, plus modeste, est accessible à partir de 9 500 FCFA (14,6 €) la chambre.
Ziguinchor est aussi un point de départ pour des excursions en pirogue à travers les nombreux bolongs   ou à la découverte des villages d’Affiniam et d’Elinkine.

Kafountine et Abéné

Au nord de Ziguinchor, à quelques kilomètres de la frontière gambienne, les villages de Kafountine et Abéné, d’un charme presque sauvage, vous proposent des hébergements alliant confort et authenticité. L’Espéranto Lodge à Kafountine accessible à partir de 9 750 F CFA (15 €) la nuitée par personne est réputé pour la qualité de ses services et sa table qui propose une savoureuse cuisine à base de produits locaux.

Le royaume d’Oussouye et les campements

Au nord, sur la route du Cap, Le village d’Oussouye, entouré d’épaisses forêts de fromagers et de manguiers, la plupart étant des bois sacrés de la tradition animiste diola attirera votre attention. Un grand village de la basse Casamance que vous apprécierez mieux un faisant un tour en vélo et découvrir les activités agricoles en plein essor à cette période, ou encore aller à la rencontre de Mathias, l’homme aux oiseaux grâce à Casamance VTT.

Le roi d’Oussouye, Sibulumbaï Diedhiou, a été intronisé le 17 janvier 2001. Il réside dans le bois sacré de la commune et une fête en son honneur est organisée chaque année au mois de septembre.

Dans cette localité, une autre forme de tourisme s’offre à vous : séjourner dans des campements d’une architecture purement traditionnelle et surtout intégré au village et à la population. Le campement Emanaye (riz en diola) offre une vue imprenable sur les rizières. L’hébergement vous est proposé dans une maison en banco très propre au tarif de 9 000 F CFA (14 €) en demi-pension

Les campements villageois d’Oussouye, d’Enampore, de Baïla, de Koubalan et d’Affiniam, complètement restaurés, sont des logements traditionnels (cases à impluvium ou cases à étage) construits par les habitants et intégrés à la vie du village. Ces structures proposent également des excursions accompagnées par des guides dans les environs.

> Les campements villageois de Casamance

Cap Skirring et Kabrousse

Une des plus belles stations balnéaires de la côte occidentale, un oasis de plages sauvages, désertes et vierges avec du sable fin ombragées de magnifiques cocotiers, filaos et palmiers.

Entre juillet et septembre, un contraste de couleur verte et bleu domine le paysage. Pour aller à la plage à Kabrousse, il faut très souvent traverser une forêt d’arbustes et de lianes avant de se retrouver brusquement face à une vaste plage de sable fin et des vagues dépassant rarement 1 m de haut.

Beaucoup d’établissements touristiques ferment en cette saison mais vous pourrez tout de même loger à l’hôtel Hibiscus ou à la Maison Bleu qui rester ouvert jusqu’à mi août.
Au centre du village l’Hôtel Palétuvier Kaloa est disposé à vous accueillir avec toute son équipe au tarif de 21 000 F CFA (32 €) par personne base chambre double.

Les Campement quant à eux restent presque tous ouverts à des tarifs variant entre 9 000 F CFA (14 €) et 15 000 F CFA (23 €) en demi-pension.

Pour vos soirées, La Case Bambou (boîte de nuit) sera ouvert les week-end et son resto de façon continue.

Au sud du Cap, sur la route de Diembéring, l’Hôtel Maya reste ouvert et vous propose des hébergements à 23 000 F CFA (35 €) par personne en demi-pension. Profitez-en pour visiter l’écoparc de Djembéring, inauguré le 6 juillet dernier, qui présente sur 400 ha le riche patrimoine en faune et flore que vous offre la Casamance.

Chérif Sambou Bodian

Messages

  • fr

    La Maison Bleue et l’Hôtel Hibiscus son fermés et n’ouvriront plus.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Coronavirus : où en sommes-nous au Sénégal ?

    Coronavirus : où en sommes-nous au Sénégal ?

accro-baobab

Cherchez dans le répertoire

Top