Menu

Accueil / Actualités / L’actrice Binta Goudiaby veut célébrer les acteurs de la Sénégambie

Art et culture / Entretiens et portraits

L’actrice Binta Goudiaby veut célébrer les acteurs de la Sénégambie

On ne présente plus l’une des stars de la sphère Nollywood aux Etats-Unis originaire du Sénégal. Binta Goudiaby, plusieurs fois primée pour son travail, veut à son tour rendre hommage à ceux qui se sont illustrés sur le continent. Avec la première édition du Casa Films Musique Awards, elle rend hommage à des hommes et femmes de la Sénégambie.

Partagez cette page Publié le 7 janvier 2019 | 0 commentaire

L’on vous retrouve aujourd’hui dans les préparatifs du Casa Films Musiques Awards. Qu’est ce qui a motivé ce projet ?

Il était important pour nous de montrer notre reconnaissance à des personnes qui s’investissent dans le secteur de l’art (cinéma et musique), mais aussi de dire notre reconnaissance à d’autres qui se sont investi dans le social ou qui sont au service de la population. C’est ainsi que nous avons initié cette remise de trophées. Je pense que dans la vie, il est important de poser des actes qui resteront éternellement. Des actes qui feront que le monde se souviendra de vous. Que ce soit dans votre travail ou dans la vie de tous les jours. C’est l’importance de tels événements qui couronnent le travail pour lequel l’on s’investit.

Quand aura-il lieu ?

Ce sera du 11 au 13 janvier à Cap Skirring. Nous aurons trois jours pendant lesquels nous allons célébrer et primer le talent de personnes qui sortent du lot pour nous. Il y a un jury qui a fait les sélections.

L’événement est organisé par votre structure, Casa Film Production… Que faites-vous ?

Casa Films Production est une boîte qui se consacre à la promotion de l’art, de la culture et de l’action sociale pour le continent africain. Nous sommes dans une logique de rendre visible le talent des hommes et femmes de notre continent. Je vis et travaille à l’étranger depuis des années, et il était important d’amener mon expertise dans mon pays, sur mon continent et donner la possibilité à d’autres de se révéler. Nous produisons des films, nous formons des acteurs et actrices, mais nous sommes aussi beaucoup dans le social.

En tant qu’actrice africaine évoluant en Amérique, est-ce difficile de se faire un nom ?

Je ne trouve pas… Car pour moi tout est question de mental et de votre façon de vous comporter. Quand on sait ce qu’on veut, on se donne les moyens d’atteindre son but et on se bat pour réussir. Moi je n’ai pas eu de problème pour trouver ma place car je suis une femme de caractère qui ne se laisse pas faire.

Quels sont vos impressions sur le jeu des comédiens que l’on voit dans les séries sénégalaises aujourd’hui ?

Je dirai simplement qu’il y a encore beaucoup de travail. La majorité n’ont pas pris de cours de comédie et sont parfois retenus pour leur physique. Le problème c’est que si un acteur (même s’il est le plus beau de la terre) n’arrive pas à jouer un rôle correctement, ça enlève son âme à l’histoire que vous voulez raconter. Il faudrait vraiment que les producteurs prennent le temps de former les jeunes qui se lancent dans le métier pour qu’ils soient à la hauteur de l’ancienne génération qui fait honneur au Sénégal. C’est pourquoi ma maison de production insiste sur la formation des acteurs afin que nous puissions offrir au public des films et séries de qualités.

Comme Wakanda, ce film qui a tant séduit les africains ?

Je suis désolée, mais pour moi, Wakanda n’est pas un film pour les africains. Ok l’histoire interpelle et séduit les africains, mais je trouve incroyable que pour une telle histoire, ils ne soient pas venus tourner en Afrique. Nous avons de nombreux villages qui auraient pu servir pour illustrer, mais ils ont préféré resté dans un studio chez eux. L’autre problème pour moi c’est le nom Wakanda…Il n’existe nulle part en Afrique un village qui s’appelle ainsi. Ces gens ont fait semblant de nous offrir un film africain, mais qui en réalité représente très peu l’Afrique. En définitive, les producteurs sont les seuls gagnants dans l’histoire, car tout le bénéfice leur revient et l’Afrique n’y gagne rien.

Quelles sont les productions de Casa films Production à cette heure ?

Nous avons déjà produit le film Niema qui est un film inspirée d’une histoire vraie. C’est une jeune fille, Agnimba, qui a souffert du travail des enfants, d’abus, de grosse précoce et d’exploitation. Cette dernière a ensuite consacré sa vie à lutter pour de meilleures conditions de vie et éradiquer la maltraitance des jeunes filles. Nous avons aussi finalisé le film Princess Africa qui est un hommage aux femmes et qui sortira probablement après les élections.

Quels sont vos projets ?

Le prochain projet sur lequel nous sommes c’est une série qui va s’appeler arnaque. En fait ça va être un peu une continuité du film Princess Africa.

Eva Rassoul

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Bientôt le Grand carnaval de Dakar

    Bientôt le Grand carnaval de Dakar

Cherchez dans le répertoire

Top