Le lac rose, une catastrophe écologique de grande envergure

Après la baie de Hann, jadis une des plus belles baies au monde, c’est au tour du lac Retba de subir l’incivisme des Sénégalais. Ce site touristique inscrit sur la liste indicative des sites de l’Unesco a perdu tout son charme ainsi que sa fameuse coloration rose à cause d’un canal d’évacuation d’eaux pluviales connecté au lac.

Publié le 22 juin 2023  

Ce qui se passe au lac rose est indescriptible : un vrai désastre écologique. L’un des sites touristiques les plus visités du Sénégal, jadis paradisiaque a perdu toute sa teinte rosâtre à cause des eaux usées et pluviales en provenance de la banlieue, directement reversées dans le lac par le biais d’un canal d’évacuation, altérant considérablement son écosystème. 

Aujourd’hui, l’endroit est complètement déserté et les hôtels aux alentours sont également très touchés par les conséquences. Cette situation risque de s’aggraver avec l’hivernage   qui pointe son bout de nez.

La restauration du lac est-elle possible ?

Bien que le lac soit passé du rose au vert puis encore saumâtre, beaucoup de scientifiques pensent que le lac pourrait redevenir durablement rose si le gouvernement et les bienfaiteurs y mettent les moyens. Toutefois, la restauration du lac nécessitera des études et des recherches très sérieuses.

Lac rose en 2017

Une destruction volontaire de l’écosystème ?

Si la destruction du lac rose est en partie due à cause des fortes quantités d’eaux usées reçues, le cumul de pluies lors de l’hivernage passé a aussi contribué à sa détérioration. Selon un spécialiste le pays a reçu l’année dernière 358 mm de pluie en cumul alors que la moyenne entre 1991-2020 était de 396 mm sur 30 ans. Ce qui a eu un impact considérable sur les micro-organismes en profondeur qui développaient le pigment rouge pour résister à la concentration du sel.

L’extraction abusive du sel, la cause principale de la décoloration ?

Si certains spécialistes affirment que le surplus d’eaux, aidé par les canalisations circonstancielles ont été à la base de la décoloration du lac, d’autres par contre estiment que le lac rose, dans ses limites géographique, était à un tiers vide à cause de l’extraction abusive du sel qui demeure la principale cause de sa décoloration.

Tas de sel

Un coup dur pour l’industrie du tourisme

Cette attraction touristique jadis très sollicitée, attirait de nombreux visiteurs qui ressentaient une incroyable sensation de flotter à la surface du lac en raison de sa forte teneur en sel. Aujourd’hui, vu la situation actuelle, les touristes se font de plus en plus rares et les acteurs qui gravitent autour tels que les vendeurs d’objets d’arts et autres vivent des moments très difficiles.

L’extraction du sel fortement affectée

Plus de 1 500 personnes travaillaient autour du lac entre ceux qui font l’extraction de sel, la mise en sac et ceux qui font le transport. Ce sont près de 7 000 tonnes de sels qui sont extraites chaque mois, environ 400 000 tonnes chaque année. Ce qui fait du Sénégal le 1er pays producteur de sel en Afrique de l’Ouest.

Aujourd’hui, à cause de la montée des eaux, il est très difficile de récupérer le sel cristallisé au fond du lac devenu deux fois plus profond. Le niveau du lac a augmenté de 3 mètres avec un impact considérable sur sa teneur en sel et sa couleur rendant les récoltes encore beaucoup plus compliquées.

L’urbanisation galopante étouffe le lac

Au-delà de la catastrophe environnementale, le lac rose est aussi agressé de tout part avec l’occupation anarchique des lieux. D’aucuns se bousculent dans la construction de villas pieds dans l’eau dégradant le cadre de vie.

Même les dunes de sable qui servent de balade aux touristes en quads sont affectées par des morcellements sauvages. Les altercations sont courantes entre les défenseurs de l’environnement et les bradeurs. Ce qui témoigne d’une absence totale de politique de conservation du site.

Le lac émerveille et attire encore malgré tout

Même si le lac rose est en détresse, il reste tout de même un endroit privilégié pour les vacanciers et autres touristes à la recherche de sensations fortes.

Il est toujours possible de longer les plages du lac Rose jusqu’à Lompoul en 4x4 ou en quad ou encore découvrir le paysage en faisant des promenades à dos de dromadaire ou à cheval. L’activité hôtelière, située juste au bord du lac permet également de prendre des repas au bord de l’eau ou même au dessus. Un lieu d’exception pour y passer la journée ou quelques jours de détente.

Balade en dromadaire
Bivouac sur les dunes près du Lac

Lac rose et environs : hôtel, campements et résidences

Hôtels, auberges, meublés, maisons d'hôtes du Lac rose, Rufisque, Bargny, Sendou, Diamnadio.

Amadou Gueye.

Partager 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message