Le projet de « forêt olympique » avance bien

En 2021, un ambitieux projet de « forêt olympique » avait été lancé par le Comité international olympique (CIO). Une initiative visant à planter plus de 590 000 arbres indigènes dans environ 90 villages du Mali et du Sénégal, pays hôte des Jeux olympiques de la Jeunesse de Dakar 2026. Deux ans plus tard, 72 505 arbres ont été plantés. Le projet avance bien.

Publié le 27 mars 2023  

Dans quatre ans, les Jeux olympiques de la jeunesse arriveront au Sénégal. Entre temps, la « forêt olympique » commencera à prendre forme. Il s’agit d’une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la Grande muraille verte et qui a pour ambition de restaurer les écosystèmes dégradés dans la région du sahel en Afrique, particulièrement au Sénégal et au Mali. Un travail de concert avec les communautés locales pour faire pousser 600 000 arbres.

Depuis son lancement, 72 505 arbres ont été plantés. Le CIO veut participer au combat contre la désertification du Sahel et tenir ses engagements en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Le Comité international s’est engagé à réduire ses émissions de carbone de 30 % d’ici 2024 et de 45 % d’ici 2030. La forêt devrait absorber 200 000 tonnes d’équivalent CO2.

Amadou Gueye

Partager 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message