Menu

Accueil / Actualités / Les femmes rurales sénégalaises dénoncent l’injustice climatique

Économie, environnement

Les femmes rurales sénégalaises dénoncent l’injustice climatique

À l’appel de l’association « Vacances Vertes », une centaine de femmes rurales se sont réunies à Dakar, dimanche 24 octobre 2021, pour réclamer une justice climatique. Particulièrement vulnérables aux effets du changement climatique, elles veulent faire entendre leurs voix à la COP26.

Partagez cette page Publié le 27 octobre 2021 | 0 commentaire

Une centaine de femmes rurales sénégalaises, venant des régions de Thiès, de Saint-Louis, de Diourbel, de Ziguinchor, et de Kédougou, a manifesté le 24 octobre 2021 à Dakar. Répondant à l’appel de l’association environnementale Vacances vertes, elles ont parcouru des kilomètres, pancartes à la main, pour déplorer les conséquences du changement climatique dans leur quotidien. Notamment, la pollution, la perturbation des saisons et des écosystèmes, la perte de la biodiversité, l’insécurité alimentaire et la pauvreté.

Le Sénégal, comme la plupart des pays africains fait face au changement climatique. Les femmes rurales sont particulièrement exposées à ce phénomène, puisqu’elles travaillent principalement dans le domaine agricole. Un récent rapport de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), estime que d’ici 2030, 118 millions d’Africains seront exposés aux effets du dérèglement climatique. La même source indique qu’en Afrique subsaharienne, le changement climatique pourrait faire baisser le produit intérieur brut (PIB) jusqu’à 3 % d’ici 2050.

Un plaidoyer adressé à la COP26

La marche des femmes rurales sénégalaises en faveur de la justice climatique intervient à quelques jours de l’ouverture de la 26e Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique (COP26), à Glasgow, du 31 octobre au 12 novembre 2021. « La marche des femmes pour le climat vise aussi à favoriser la participation et la prise en compte des préoccupations spécifiques des femmes sénégalaises et africaines dans les négociations et les conclusions de la COP 26. La marche des femmes pour le climat est surtout un appel à l’action pour le respect des engagements de Paris et des États occidentaux en faveur de l’environnement et du climat », explique Khady Camara, la présidente de l’association Vacances vertes.

Le 15 juin 2021, Vacances vertes qui œuvre pour la protection de l’environnement, a reçu le prix de l’« Actions pour les enjeux environnementaux au Sénégal ». Une distinction décernée par Onu-Femmes, les ambassades de France et du Canada au Sénégal et la société civile, en reconnaissance de ses efforts en faveur du climat. Entre 2017 et 2021, Vacances vertes a planté un million d’arbres à travers le Sénégal, dont 100 000 dans la capitale Dakar.

Journée de l’environnement : Khady Camara dresse le bilan des activités Vacances vertes au Sénégal

Contact

Source : Afrik21

Partagez cette page Facebook

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

    Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

accro-baobab

Cherchez dans le répertoire

Top