Les paris sportifs : pariez à vos risques et périls

Qui n’a jamais entendu parler au moins une fois des opérateurs de paris sportifs comme 1xbet, Sunubet, Parifoot, etc ? On les appelle « keur Narr bi ». Plusieurs jeunes y sont aujourd’hui accros, cela malgré les interdits religieux. Nous nous sommes entretenus avec des parieurs pour nous en dire plus sur 1xbet et ses revers.

Publié le 5 décembre 2023   1 commentaire

Au Sénégal, généralement dans la ville de Dakar, les kiosques de paris sportifs sont éparpillées ici et là surtout dans les quartiers populaires, aux cotés des kiosques de paris hippiques présent au Sénégal depuis plus de 30 ans. Ils proposent ouvertement leurs services au public majeur. Aujourd’hui, des milliers de sénégalais, à travers le pays, jouent chaque jours avec passion et intérêt et beaucoup arrive à vivre de cela. Les paris sportifs sont interdits aux mineurs. Mais ces derniers ont trouvé un autre moyen de parier grâce à l’application 1xbet en ligne, sur les smartphones, entrainant une montée en flèche du nombre de ses utilisateurs à travers le pays.

Cette nouvelle pratique permet aux enfants de parier sans aucune difficulté à l’insu de leurs parents et récupérer leurs gains via les sociétés de transfert d’argent. Elle rappelle l’installation à l’époque des machines à sous à Dakar, à la médina. Face à l’émotion suscitée, le gouvernement avait interdit l’installation des machines à sous.

Un moyen de sortir de la pauvreté ?

Le constat est palpable, les jeunes sénégalais font face actuellement à un défi de chômage et de pauvreté. Nombreux cherchent à résoudre leurs problèmes par ce moyen relativement simple, mais absolument inefficace. Ils s’adonnent corps et âme au jeu, d’où l’endettement, la frustration ou la perte de contrôle de soi. C’est ça l’addiction au sens large du terme. Les Kiosques de paris sportifs, eux, prospèrent jour après jour grâce à l’autodestruction des parieurs. Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Le jeu est devenu une addiction

Selon Pape Mamadou Ndiaye, jeune parieur, tu peux miser 10 000 FCFA et gagner 50 000 FCFA. Comme tu peux miser 10 000 FCFA et tout perdre. Ça dépend des côtes. Certains parient avec 300 FCFA seulement et remportent jusqu’à 6000 FCFA. Le principe est assez simple : on mise sur des vrais matchs de foot tout en suivant l’évolution de la partie en direct à la télé. Aussi, ajoute-t-il, plus tu gagnes plus tu as envie de jouer plusieurs fois. Ce qui peut mener à ta perte. Et chaque perte pousse parfois à s’endetter d’avantage. Des étudiants ont même perdu leur bourse à cause des jeux. Certains en ont fait une activité professionnelle à part entière. 1xbet est devenu un business pour ceux qui veulent s’enrichir rapidement et c’est super cool, je ne pense pas un jour arrêter les paris sportifs, soutient il.

CP : RTBF.BE

Quelle règlementation pour les paris sportifs ?

Au Sénégal, puisque la loi ne prévoit ni interdiction ni sanction, les paris sportifs sont considérés comme légaux et autorisés. Cependant notons que la loterie nationale sénégalaise (LONASE) a le monopole des jeux dans notre pays. Il s’agit d’une société dans laquelle l’État détient 80 % du capital. Elle est devenue une société nationale et a pour mission d’organiser, d’exploiter et de réguler le secteur des jeux de pronostics, de hasard et assimilés. Cela suppose que 1xbet et les autres plateformes de paris sportifs opèrent avec l’autorisation de la loterie nationale sénégalaise.

Des artistes qui font la promotion des jeux

Beaucoup d’artistes participent aujourd’hui à la promotion des paris sportifs. Sans oublier certains influenceurs maitres chantres sur les réseaux sociaux y compris des sportifs influents. Ce qui ne manque pas d’attiser la colère de leurs fans qui fustigent catégoriquement que leurs artistes fassent la promotion des jeux. La pression publicitaire est aussi présente et semble avoir atteint son paroxysme. Ces derniers temps, nous constatons des publicités agressives sur les chaines de télévision et beaucoup s’inquiète de cette tangente.Les images ont toujours un impact, disent ils.

L’ancien footballeur international Elhadji Diouf ambassadeur de 1XBET

Quelle solution ?

Il n y a pas de solution miracle : seul l’Etat peut réglementer ce secteur. Les paris sportifs sont des problèmes sociaux. Ils sont parmi les anti-valeurs. Quand ils sont incontrôlés, ils deviennent nuisibles et les victimes sont généralement les jeunes. Les parieurs devraient comprendre que les paris sportifs ne sont pas une source de revenus, mais plutôt un loisir. Il est temps que les autorités prennent des mesures claires et précises pour dissuader les enfants mineurs, en obligeant les sociétés de paris à établir un dispositif efficace les empêchant de parier. Au delà de nos valeurs morales et religieuses, il s’agit de protéger notre jeunesse.

Reportage sur les paris sportifs au Sénégal

Amadou Gueye

Partager 

Lire 1 commentaire

  • fr

    Joueur de poker en ligne je croise beaucoup de joueurs ou ex joueur de ces paris sportif, le constat est toujours le même, sauf énorme coup de chance, ils sont tous perdant à moyen voir même a court terme. Il n’y a que 2 grands gagnants, les sites de paris et l’état. Il y a donc peu de chance que cela soit interdit sauf peut être sous la pression des confréries religieuses qui ont un poids énorme au Sénégal

    Répondre

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message