Accueil / Actualités / Que trouve-t-on comme déchets sur nos plages ?

Économie, environnement

Que trouve-t-on comme déchets sur nos plages ?

Plus de 20 associations ont mené une opération de collecte des déchets sur la plage de Ouakam le 26 février dernier afin de découvrir une méthodologie de caractérisation. Triste constat : 70 % des déchets sont des plastiques à usage unique. De quoi faire réfléchir.

Partagez cette page Publié le 10 mars 2022 | 1 commentaire

En février dernier, La Surfrider Foundation Sénégal, le Barracuda Club Dakar et l’Océanium Dakar en collaboration avec le Quai de pêche Wakam, Aflatoun International et l’Association Zéro Déchet Sénégal, ont invité plus de 20 associations à découvrir et appliquer une méthodologie commune de caractérisation des déchets sur le littoral.

Triste constat. Sur les 400 litres de déchets ramassés, 70 % des déchets sont des plastiques à usage unique constitués principalement d’emballages avec les sachets de tout acabit fortement représentés : sachets d’eau (19 %), sachets de sortie de caisse (14 %), sachets fins (13 %).

Pour Claire Stragier, chargée de projet pour la Surfrider Foundation Sénégal,« la multiplication de ces projets de science participative et la centralisation des données statistiques au niveau national, mais aussi international, nous permettra d’appuyer les décideurs qui devront faire des choix. En identifiant les déchets présents sur les côtes du Sénégal, il sera donc possible de proposer des solutions de proximité et durables afin de préserver le littoral ».

Une action locale pour un impact global

Pour les organisateurs de l’événement, les impacts d’un nettoyage côtier et sous-marin sont d’abord connus pour permettre une sensibilisation des participants quant à la problématique des déchets. Des intervenants actifs tels que l’Association Zéro Déchet Sénégal et Aflatoun International favorisent les moments d’échange sur la remise en cause de nos systèmes de production et de consommation dans le but d’amorcer une réflexion visant agir à la source, en diminuant notre production de déchets sur une base individuelle, familiale ou communautaire.

La naissance de cette communauté d’associations permettra de porter un plaidoyer fort afin d’emboiter le pas vers un littoral sain et vers des plages durables.

Utiliser des solutions alternatives à ces déchets dans vos quotidiens, en plus de promouvoir le marché local, ce sera un déchet de moins retrouver sur la plage !

Contact

Mme Mayalen Protte, responsable de la communication de Surfrider Foundation Sénégal.
Téléphone : +221 77 484 18 01 - contact surfrider.sn
https://www.instagram.com/surfridersenegal
https://www.facebook.com/surfridersenegal

Soutenu par l’ambassade du Portugal au Sénégal et Camões I.P.

Partagez cette page

Messages

  • sn

    Bravo pour cette noble cause que vous défendez l’association MON-QUARTIER-ÉCOLOGIQUE compte bien faire 72h de caractérisation des déchets en banlieue

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

    Quelles formalités pour venir au Sénégal ?

Cherchez dans le répertoire

Top