Sénégal, intégration : le wolof, une langue pour tous

Au cœur de Dakar, le wolof résonne à travers les marchés, les négociations avec les taximen et les échanges animés à bord des cars rapides. La langue la plus parlée au Sénégal, le wolof, est un élément essentiel de l’intégration pour de nombreux étrangers.

Publié le 4 juillet 2024  

« Diongoma Toubab ! » (Grande dame blanche en wolof), pseudo de deux Françaises installées au Sénégal et évoluant dans le showbiz ou l’évènementiel depuis quelques années, on réussit leur intégration grâce à l’apprentissage des rudiments du wolof.

D’autre part, pour Ludovic et Ferouz, deux Français installés depuis quelques années à Dakar, apprendre le wolof a été une étape importante de leur intégration. Ils ont réussi à manier la langue de « Kocc Barma » avec aisance. D’ailleurs, Ludovic donne des cours de wolof après seulement une année au Sénégal.

Plongez au cœur de la langue wolof parlée par des millions de personnes.

Diaba

Partager 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message