Soly Cissé et Barthélémy Toguo ou l’occupation de l’espace

A l’occasion du Dakar Off, l’Institut français Léopold Sédar Senghor a organisé au sein de la galerie le Manège une grande exposition-installation, orchestrée par deux artistes talentueux.

Publié le 11 mai 2010  

Pour cette occasion exceptionnelle, l’ambassadeur de France a tenu, lors du vernissage de l’exposition, à décorer l’artiste Soly Cissé, de la médaille de l’ordre du mérite des arts et des lettres de la République française . Ce moment d’émotion a laissé la place à la prestation de Barthélémy Toguo. C’est dans un fût, avalant le contenu d’une bouteille d’eau d’un litre et demi,à petites gorgées, tandis qu’une dame chantant en wolof, décriait la souffrance des jeunes qui prenaient la mer pour rejoindre l’Europe, que l’artiste a offert une performance baptisée « lamentations ».

Les œuvres et installations de ces deux artistes qui occupent toute la cour et l’intérieur de la galerie le Manège y sont visibles jusqu’au 30 juin 2010.

Barthelemy Toguo

Né en 1967 au Cameroun , il vit entre Paris et Bandjoun.
Après avoir fait des études à l’école des Beaux-arts d’Abidjan en Côte d’Ivoire, il est reçu à l’école supérieure d’art de Grenoble où il continue son apprentissage artistique, qu’il terminera à l’académie des Beaux-arts de Düsseldorf. Il travaille aussi bien la vidéo, la photo, la peinture, le dessin et la sculpture, que l’installation et la performance.

Soly Cissé

L’artiste sénégalais Soly Cissé est né à Dakar en 1969. Sorti de l’École Nationale des Beaux-Arts de Dakar en 1996 et major de sa promotion, Soly Cissé expose aux jeux de la francophonie de Madagascar en 1997, ainsi qu’à Düsseldorf , Montréal, Nice, Madrid, etc. Il est à la fois peintre, sculpteur, scénographe et photographe.

Spécial Biennale

Photos : Jules Diop

Partager 

Poster un commentaire

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message