Menu

Accueil / Actualités / Gil Semedo, la star du « Cabo Pop » en live à Dakar

Art et culture

Gil Semedo, la star du « Cabo Pop » en live à Dakar

Le chanteur capverdien a signé son retour sur la scène musicale le 29 novembre dernier à l’esplanade de la paroisse des Martyrs de l’Ouganda. Il a choisi le pays de la Téranga   pour la grande première de son nouvel opus. Retour sur l’événement.

Partagez cette page Publié le 14 janvier 2009 | 1 commentaire
Découvrez la playlist Gil Semedo avec Gil Semedo

Le public a été comblé. Après une longue absence de la scène musicale dakaroise, le « Michael Jackson du Cap-Vert » a su reconquérir ses fans. Pendant trois heures, il a endiablé tous ces nombreux férus de « cabo swing », mélange de musiques traditionnelles avec d’autres genres comme le zouk, la pop et le RnB. Malgré le retard accusé pour le démarrage de la soirée, Gil Semedo a su partager ses émotions avec le public. Le spectacle sera ouvert par le titre « Obrigado » qui signifie merci. Des remerciements qu’il a voulu faire à ce public qui l’a soutenu après l’accident qui lui a fait perdre un pied à Dakar en 1999.

Ensuite, c’est une foule en liesse qui va se déchaîner aux rythmes des chansons comme Enamorada, Primédo paxon qui veut dire premier baiser et a incité les couples présents à esquisser quelques pas de zouk.

Aussi, les grands danseurs n’ont pas manqué de rivaliser d’adresse avec les titres du nouvel album de Gil, qui est un nouveau style musical : le cabo pop. Hey mama, cabo pop, et tisoreru nos culturas ont fini par créer un carnaval à la cap verdienne. Cependant, le grand show et choc de la soirée, c’est « Michael Jackson » comme l’appellent affectueusement ses admirateurs qui l’a offert au public. Des pas de danses à la dimension de son idole, le chanteur américain. Un jeu de jambes, des glissades, ou des déhanchements que seuls des professionnels peuvent faire, a embrasé l’esplanade. Ceci grâce aux mains des musiciens de l’artiste ; mais surtout à l’expérience et au talent du grand pianiste Manu Lima, qui a voulu par la même occasion signé son grand retour sur le devant de la scène. Le producteur et membre de « lusAfrica » est celui avec qui Gil a composé ce nouveau style, le « Cabo pop ».

Le clou de cet événement, l’esquisse par deux danseuses de la danse traditionnelle cap verdienne : « le batuka ». Une danse qui nécessite beaucoup d‘énergie. Malgré la volonté des mélomanes de poursuivre la soirée, Semedo a pris congé de ses admirateurs et a promis de revenir avec d’autres surprises.

> www.gilsemedo.com

Vitrice Fernand - Photos : Jules Diop

Messages

  • ga

    Ola gil ami e bu fan un gosta obi bu musica ami e fidjo de caboverdiano nascido en S.tome e Principe.nha nome e Mario’

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top