Menu

Accueil / Actualités / La Casamance refuse le projet zircon de Niafourang

Économie, environnement / Société, reportage

La Casamance refuse le projet zircon de Niafourang

Pressenti comme une grave menace pour l’environnement et tout l’écosystème du littoral de la Casamance, le projet minier du zircon de la société Carnégi-Astron se heure à l’opposition catégorique des habitants de Niafourang, des villages environnants et de la Casamance toute entière.

Partagez cette page Publié le 19 avril 2014 | 13 commentaires

Tout près d’Abéné en Casamance), le petit village Niafourang qui menait une vie saine et tranquille se réveille un beau jour et voit une équipe d’experts venus de nulle part traverser les rizières et poser leurs baluchons sur la dune. Alentours la luxuriante mangrove  , le bolong et toute sa fraicheur, la plage et la mer…

C’est l’arrivée du fameux projet minier du zircon porté par la société australo-chinoise Carnégi-Astron.

C’est quoi le zircon ?

Le zircon, minéral de zirconium et d’hafnium, est souvent associé aux minéraux de titane (rutile, ilménite) et aux terres rares dans les gisements de sables de plage. Sur le plan géologique, le zircon est un minéral accessoire commun des gneiss, des granites et des pegmatites. Il est souvent en inclusion au sein d’autres minéraux comme la biotite, la tourmaline ou la cordiérite.

le zircon est utilisé principalement comme réfractaire dans la fonderie (moulage) et comme abrasif, mais aussi pour polir, émailler ou vitrifier. Il est utilisé dans l’industrie électronique et dans l’industrie des réfractaires comme sable de fonderie (moules de coulée) et pour la fabrication de briques réfractaires. Il est utilisé dans les industries chimiques (peinture), textile et pharmaceutique et pour la production de zirconium entrant dans les alliages spéciaux en substitution partielle du titane (alliage à haute performance anti-corrosion).

Sous forme métal, le zirconium est utilisé surtout dans l’industrie nucléaire pour sa transparence aux neutrons et aussi en addition aux alliages spéciaux.

Les plus grands pays producteurs mondiaux de zircon sont l’Australie et l’Afrique du Sud.

Source : Etude d’impact environnemental et social du Projet zircon de la grande côte, novembre 2005.

Casamance horizons lutte contre le projet

Nous avons pu rencontrer Ousmane Sané, chef de file du comité qui lutte contre ce projet.

« Pour le moment, ce qu’ils ont fait, depuis 2005, 2006, c’est de l’exploration avec un système de carottage. Il s’agit de petits sondages avec des tuyaux pour aller chercher la nappe phréatique au fond. C’est ainsi qu’ils ont fait des prélèvements et ils ont trouvé du zircon, mais il semblerait que ce n’est seulement ce produit, parce que même dans l’arrêté ministériel, ils parlent de Zircon et de substances connexes. Et ces substances connexes, on ne sait pas ce que c’est, car ça peut être, de l’uranium, du titanium ou autres métaux précieux… Ensuite ils ont fait un deuxième carottage, pour avoir la confirmation du produit qu’ils ont trouvé, et ils avaient décidé qu’en 2006, ils allaient passer à l’exploitation », nous indique Ousmane Sané.

Au début, les porteurs de ce projet ont voulu faire croire aux populations que le projet se limitait à la localité de Niafourang-Abéné. «  La zone qui concerne le village de Niafourang est de 7 km de longueur et 150 m de largeur. Mais sur l’arrêté ministériel (n°10455 MEM-DMG en date du 26 novembre 2004, signé à l’époque du président Abdoulaye Wade, ndlr), qui donne autorisation à Carnegi-Astron d’exploiter le Zircon, ça va des côtes gambiennes au nord jusqu’à la frontière guinéenne au sud, c’est-à-dire que c’est toutes les côtes de la Casamance qui sont concernées, soit environ 750 km2. Donc ce n’est pas seulement ce village qui est concerné, les autres villages vont suivre », souligne Ousmane Sané. Tous les documents officiels dont nous avons eu connaissance confirment ces propos.

Zone d'exploration du zircon en Casamance

Toute la Casamance dit non

Comme c’est souvent le cas dans ce genre de projets, leurs promoteurs font miroiter des emplois pour les villageois, et des retombées financières pour l’État du Sénégal. Mais les dégâts seront considérables.

Dans cette zone, pourtant classée Aire marine protégée, la dune qu’il est prévu d’exploiter protège les rizières et les habitations et sert également de digue naturelle contre l’avancement de la mer et l’érosion côtière. L’exploitation du zircon présente aussi des risques de disparition de la mangrove, des produits halieutiques, pour la santé des habitants...

Alors les gens se sont levés. Les riverains, les fils de la Casamance, ceux de la diaspora, les amis de la nature, disent « hani » (non en langue diola). L’actrice Binta Goudiaby est venue sur place soutenir la lutte. Aujourd’hui le projet reste bloqué au pied de la fameuse dune et son inauguration prévue en mars dernier a été annulée.

Binta Goudiaby et Ousmane Sané, chef de file du comité de lutte contre le projet Zircon

Nous avons d’autres projets pour la Casamance

La Casamance naturelle regorgent d’importantes potentialités dans les domaines de l’agriculture, de l’aquaculture, du maraîchage, les terres sont fertiles, la pluviométrie est bonne, les cours d’eau et affluents abondants…

« C’est cela qu’il faut valoriser » souligne Ousmane Sané. « Nous pouvons transformer nos ressources naturelles. Nous avons la chance d’être dans une des zones touristiques les plus belles d’Afrique, nos rites et traditions sont bien préservés. Ici, la population est accueillante en toute circonstance, sauf quand le visiteur s’appelle Carnégi-Astron… »

Voir aussi : « La lutte » : sauver la Casamance

À Diogo, le projet zircon a démarré

La société Mineral Deposit Limited (MDL, société australienne) commence actuellement l’extraction du zircon à Diogo, au nord de Mboro.

Le Projet zircon de la grande côte (GCZP) prévoit d’intervenir sur 50 km entre Mboro et Loumpoul, zone couverte par un permis d’exploration de 450 km2, représentant un gisement de 800 millions de tonnes à 2,6 % de minéraux lourds. L’exploitation se fait à l’aide de dragues suceuses flottantes qui progressent le long du littoral.


Voir en ligne : https://www.facebook.com/casamance....

  • L’actrice Binta Goudiaby dans les rizières de Niafourang
  • La dune de Niafourang, située en Aire marine protégée
  • Le bolong à cent mètres de la dune
  • Aire marine protégée d’Abéné

Chérif Bodian.

Messages

  • sn

    Non à l’exploitation du zircon de Niafourang !!!

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    ce que j’ai a dire est bref en tant que jeune artiste de la casamance plus précisement dans le village de kabadio nous feron de notre mieux a traver la music pour pouvoir lutter contre se projet et dire non a l’exploitation du ZIRCON dans le village de niafourang. bientot le single

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    BRAVO la population locale de la CASAMANCE à dire NON à ce projet. Car il nous rapporte rien à part souffrance et déficit de liquide précieux dans nos villages.Nos dirigeants ont tourné leurs dos à la CASAMANCE car il m’on rien réalisé dans notre chaire CASA et maintenant ils s’intéressent à nous pour leur propres intérêt. Tout ce qu’ils vont dire de ce projet comme quelque chose de positif est FAUSSE.
    CHERS FRÈRES ET SŒURS LEVONS NOUS ET DISONS NON A CE PROJET POUR SAUVER NOTRE AVENIR

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    Pourquoi la Casamance refuse-t-elle ce projet ? Est-ce que c’est un projet qui vas leur qui va leur rapporter des intérêts ?

    • fr

      parce que la Casamance a beaucoup de ressources dont l’agriculture, l’aquaculture , apiculture etc...qui est une voie de développement sain pour subvenir aux besoins des populations ,la terre est fertile et on ne peux la détruire et la polluer. d’autre part ça rapportera avec l’exportation du poisson, des légumes , des fruits, du miel etc. qui existe déjà mais qui va augmenter, les casaçais depuis plusieurs années ont planté des champs d’orangers qui rapporte déjà aux propriétaires !!!

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    BRAVO BRAVO encore BRAVO
    Deux pas en avant 5 pas en arrière, Casamance, belle Casamance grenier du Sénégal va bientôt ressembler à un désert lunaire pas besoin de plus développer, tout le monde doit déjà savoir a qui çà profite , en 20 ans plus de bois de Veine bientôt plus de Dimb sur tout le territoire, plus de poisson, plus de touriste et bientôt plus de riz. Vive La Casamance

    • fr

      exact, c’est pourquoi il faut lutter pour préserver ce grenier qui peut rapporter mieux que le zircon, pourquoi, parce que cela durera avec les nouvelles générations, qu’avec une exploitation minière ce sera que 5 ans pour qqs ouvriers et ensuite, plus rien dans les poches , et l’argent ira ou ? comme en guinée Konakry qui depuis 40ans les populations ne voient rien évoluer !!!!

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • us

    Une mine dans une Aire Marine Protégée ? Bravo Pour la clairvoyance des autorités...que font Macky, mimi, aly Haidar et le ministre de l’ écologie ? Pas leur boulot en tous les cas, ou peut etre sont ils entrain de manger avec des australochinois en trinquant à la santé des casamançais ? Combien d’ argent les chinois ont ils donné au précédent gouvernement ? Ou est passé l’ argent ? pourquoi aucune retombée locale de cet argent ? Que fait le nouveau gouvernement ? Ils sont fous ces chinois d’ investir dans une zone qui n’ est même pas en paix avec le pouvoir central...ce pouvoir est completement fou de vendre l’ exploitation de la terre casamançaise alors que la paix n’ est pas encore totale. Les apprentis sorciers risquent de se mordre les doigts de leur décision et projets totalement inconscient...

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • us

    Merci le gouvernement précédent qui vend les ressources de la Casamance á des chinois australiens. Incapables d’investir dans cette belle casamance, mais toujours prêts à brader contre de l’argent les ressources casamançaises. MERCI les politiciens dakarois. Prendre de l’argent sur le dos des casançais sans jamais leur rendre sous une autre forme. Dans cette partie de la Casamance le 1er docteur se trouve á 80 km...Mais pourbles autorités, il semble plus important de vendre les terres casamançaises que de faire un effort pour soigner les casamançais. Pas capable non plus de construire une école digne de ce nom, ce sont les toubabs résidents de Niafrang qui s’en charge...elle est ou le dignité dans tout cela ? Que pense Macky Sall et le ministre de l’ environnement de tout cela ? Rien à priori, puisqu’on ne les entends pas...mais ils se trompent grave ces politiciens affairés, ils ne retiennent rien des lecons du passé et de la capacité de rebellion des casamançais à toute décision injuste prise par Dakar les concernant et cette histoire de zircon va très mal finir pour tout le monde car la jeunesse locale n’ est pas d’accord avec le projet. Combien de mort, de destruction et de souffrance inutile va t’il faloir à ce gouvernement pour annuler ce projet qui ne sert en rien les intérêts des casamançais. A croire que Macky ne veut pas la paix ici ...la paix pas encore signée que Dakar vend à son unique profit l’ exploitation du sol casamançais. Honte aux politiciens du gouvernement passé qui a décidé tout cela et honte au nouveau pouvoir qui par son incompetence, manque de vision, sa négligence n’a rien fait pour annuler un projet qui sent déjà la poudre. Que Mimi Touré et Macky Sall soient assurés que la jeunesse locale saura elle, prendre ses responsabilités face l’irresponsabilité des politiciens dakarois, et que depuis 30 ans elle a démontré que le prix du sang ne lui fait pas peur pour revendiquer l’intérêt premier des populations locales. Mais le pouvoir dans sa bétise immense est il prêt à faire tuer ses militaires pour une société chinoise australienne ? A priori c’ est parti pour, ce projet semble bien une déclaration de guerre de la part du pouvoir. Merci Dakar, la Casamance vous remercie de votre intéret la concernant mais votre zircon chinois, vous risquez de le payer en vie sénegalaise. Vous en êtes conscient ? Votre silence sur ce projet semble bien témoigner de votre totale inconscience et irresponsabilité. Vous en assumerez donc les conséquences...

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • sn

    BRAVO CASAMANCE !!!! Il faut jamais laisser cette type d’industrie rentrer pour détruire la terre, la Nature.

    • mr

      guys we cannot gainsay your view but you should know something.I just wanna say that we cannot let the ressources there without being exploited.Personnally i think if the compagny minimize some negatif impacts and creat jobs respect the local contain they can now exploite this ressources.think about this

    • sn

      No brother.I am sorry but we cannot bare this project in our area ;I mean in our country.You would say me that the exploitation of zircon is better than our land and the protection of nature.NO,nooooo.... zircon ! We are against this project.We the population we have no interrest with this exploitation and governement should respect the will of the local population because they are elected by the people so they must act for the people,this is democracy.GOD BLESS SENEGAL !GOD BLESS CASAMANCE !GOD BLESS MECKHE AND DIOGO !

    • nl

      If ever the government decides to go for the quick $$, that will be a loss for ever of nature, people and culture. A few men get a lot of money which they will be sure to get out of the country onto an account in the cayman islands or some similar tax-heaven, the inhabitants might get a little bit of money for a while, but the beauty of the Casamance will be destroyed for ever, leaving the people there in an industrial wasteland with upturned soil, all fertility washed away and years from food production IF there has been no toxic spills which is pretty unlikely. Who wants to have their homes surrounded by heavy industries ?
      Maybe you Adama Fall ? Maybe you move then to an industrial area with smoking chimneys, speeding trucks, noisy sirens, expensive food (as it has to be brought in, thus harvested unripe, cooled, and processed, not very nutritious or tastefull)
      I’ve been to the Casamance once, would love to go there again, but will not once it’s turned into a big industrial mining area, ofcourse.
      The people of the Casamance voted, and they did with their heart and their heads as well. Lets hope the senegalese government listens to its citizens that will be affected the most as it concerns THEIR lhomes and futures.
      Cheers !

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Comme un oiseau du Sénégal

    Comme un oiseau du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Top