Menu

Accueil / Actualités / Médina, la cité muse : de Lods à Docta

Art et culture / Entretiens et portraits

Médina, la cité muse : de Lods à Docta

Le quartier populaire de la Médina, qui jouxte le centre-ville de Dakar, est depuis longtemps un fief de l’art sénégalais. En témoignent ses murs régulièrement ornés de fresques,et un grand nombre d’ateliers d’artistes. L’exposition « Médina, la Cité muse », organisée par Wagane Gueye, artiste textile et galériste depuis une vingtaine d’année, est une magnifique rétrospective de ces artistes que ce quartier a inspiré.

Partagez cette page Publié le 19 octobre 2016 | 1 commentaire

Une quarantaine d’artistes sont représentés à cette exposition, toutes générations confondues, à travers 65 tableaux qui retracent aussi tout un pan de l’histoire de l’art contemporain sénégalais. « Quand on parle de l’école de Dakar on parle des élèves de Pierre Lods. Ce courant très controversé a été initié par Léopold Sédar Senghor qui en a été le mécène et l’organisateur. Ces élèves de Pierre Lods, ceux l’ancien Institut national des arts de Dakar et d‘autres artistes fréquentaient la Médina, où Pierre Lods avait sa cour ».

Wagane Gueye devant MoussaCette exposition est l’aboutissement d’une recherche qui a duré un an, pour Wagane Gueye qui vit entre la France et le Sénégal. « Je travaille sur une mise en valeur du patrimoine, d’artistes décédés de l’école de Dakar, je remets des choses passées, enfouie, en lumière, mêlés à des artistes de la dernière génération, comme Docta, Ndoye Douts ».

Déjà organisateur de l’exposition les Empreintes du temps, dans le off de la Biennale Dakart (2016), Wagane Gueye avait déjà comme base le fond important de la collection privée qu’il avait alors présenté au public.

Visite guidée de Médina Cité muse, avec Wagane Gueye, à qui nous avons demandé de choisir cinq artistes

Ousmane Faye

Ousmane FayeCet artiste, considéré comme faisant partie de la première génération de l’Ecole de Dakar, n’a pas vécu assez longtemps pour développer toutes ses potentialités. C’est un artiste sénégalais dont on dit beaucoup de bien. L’estampe n’est pas datée, mais a dû être réalisée dans les années 70/80. Elle vient de la collection privée de la galerie Mémoire Africaine de Saly. Heureusement, car nous avons eu du mal à trouver des œuvres de cet artiste, dont beaucoup ont été achetées par l’État. Ousmane Faye est décédé dans les années 80. Son travail est très avant-gardiste avec une touche très particulière.

On sent les influences très fortes dans le travail de la génération de ces artistes qui étaient très proches en terme d’inspirations, Zulu Mbaye, Kre Mbaye, Moussa Baydy, de cette période. C’est très difficile de retrouver des œuvres de cette époque. Les artistes ne les ont pas. Beaucoup de collectionneurs ne veulent pas les prêter leurs œuvres. Ils font leurs propres expositions.

Amadou Sow

JPEG - 98.1 ko
Amadou Sow

A tout seigneur, tout honneur ! Il a toujours su allier sa carrière d’artiste en Autriche et une présence très forte au Sénégal. Nous lui devons le logo de la Biennale. Par ses écritures, son langage plastique, il s’est toujours adapté, et n’a jamais été dépassé. Les graphismes, traits et points très fins, se retrouvent dans les tableaux de Solly Cissé par exemple. Ce tableau date de 1990. La Médina était un vivier d’artistes à l’époque. Certains y sont nés, d’autres fréquentaient les ateliers ou y travaillaient. Amadou Sow est connu comme Goréen, mais il faisait partie de ces artistes qui fréquentaient la Médina .

Ndoye Douts

JPEG - 68.4 ko
Babacar Sadikh Traoré, sculpture Sayo Camara, Kre Mbaye et Ndoye Douts

Né à Diender, il est venu à Dakar pour faire les Beaux-Arts. Il vivait chez sa grand-mère, à la Médina, dans la vieille cité qu’on appelle Tolu, en face du village artisanal, avec les toits en tuiles. Ndoye Douts, c’est la promotion des années 98-99 de l’Ecole des Beaux-Arts de Dakar. Son mémoire de fin d’étude avait pour sujet l’habitat, les quartiers, précaires, qu’il traduit plastiquement d’une manière très poétique. J’ai été le premier à présenter certains de ces travaux, alors qu’il était étudiant, dans ma galerie. Aujourd’hui il peint toujours les villes, partout où il passe. C’est un grand coloriste, et il y a une grande liberté dans son utilisation des matières. Cet artiste a été beaucoup copié. C’est la rançon de la gloire !

Zulu Mbaye

Zulu MbayeUn « pur produit » de Pierre Lods ! Il est resté très constant dans sa démarche. C’est un artiste très coté dans le marché sénégalais, qui a vécu une bonne partie de sa vie en Belgique. Il fait partie des subversifs de l’Ecole de Dakar. L’Ecole de Dakar, c’était les pinceaux au service de la Négritude de Léopold Sédar Senghor. Zulu Mbaye, El Sy, ne sont pas dans cette démarche. Ils ont toujours été des rebelles, des avant-gardistes à la démarche artistique très libre. Avec Zulu Mbaye, nous avons eu une très belle collaboration pour le projet. Il dit « tu travailles pour nous, tu nous mets en valeur ».

Moussa Baydi Ndiaye

Moussa Baydi NdiayeIl venait de Thiès, et était très proche de Moussa Sene Absa et de Zulu Mbaye. C’est une très belle histoire d’amitié. Il a longtemps vécu, et fréquenté par la suite la Médina. On voit dans son travail des lignes, des influences de Kre Mbaye. Ses totems semblent sortir de la toile… J’ai toujours apprécié sa double casquette de diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts qui fréquentait l’underground des ateliers de la médina, des artistes très subversifs. C’était aussi un ami très proche.

En savoir plus

Médina, cité muse : Galerie Nationale, Dakar, jusqu’au 31 octobre.

> Voir aussi : Les arts plastiques

  • Amadou Cissé Dia Docta
  • Amadou Sow
  • Samba Fall
  • Serge Correa
  • Zulu Mbaye et Docta
  • Ndoye Douts. Couleur Tomate/ Techniques mixtes sur toile / H 80cm x L 98
  • Ndoye Douts. Médina/ Techniques mixtes sur toile/ H 1,40 m x L1,40 m
  • Ndoye Douts. Sans titre/ Techniques mixtes sur toile / H 1, 53 m x L 1, 43 m

Propos recueillis par Laure Malécot.

Messages

  • fr

    Bravo aux artistes peintres Sénégalais.

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message
    • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Promotion de fin d'année sur les cartes routières du Sénégal

    Promotion de fin d’année sur les cartes routières du Sénégal

Cherchez dans le répertoire

Times24.info
Top