Menu

Accueil / Actualités / Nous avons testé « Jaayma Mburu », la livraison gratuite de pain

Coronavirus / Économie, environnement / Société, reportage

Nous avons testé « Jaayma Mburu », la livraison gratuite de pain

Un dispositif de vente de pain permettant aux particuliers de commander et de se faire livrer sans se déplacer a été mis en place par le ministère du Commerce et des PME en collaboration avec les professionnels de la boulangerie. Il s’agit de la plateforme Jaayma Mburu (vends-moi du pain en wolof).

Partagez cette page Publié le 5 mai 2020 | 1 commentaire

Le mois sacré du ramadan intervient cette année en pleine crise de coronavirus. Malgré ces circonstances particulières, les Sénégalais n’ont pas dérogé à la ruée vers le pain pour la coupure du jeûne. Le 23 mars dernier, le gouvernement a interdit la vente du pain dans les boutiques, ce qui a entraîné beaucoup de rassemblement autour des boulangeries, sans aucun respect des normes de distanciation sociale.

Pour mettre un terme à cette situation, les autorités ont développé la plateforme « Jaayma mburu » pour permettre aux clients de passer leurs commandes par téléphone et se faire livrer directement chez soi.

Comment ça marche ?

Jayma Mburu, le système de livraison de pain à domicile
Jayma Mburu, le système de livraison de pain à domicile

Il suffit d’appeler avant 11 h l’entreprise de livraison à domicile dédiée à votre quartier : Yobanté Express, Tiak Tiak, Pap’s ou Car Rapide Prestige. Après avoir pris votre commande, vous êtes livré à domicile à partir de 15 heures. Le service est offert dans la région de Dakar durant tout le mois de ramadan et ce dispositif, qui a démarré dans sa phase pilote le 1er mai, devrait être étendu très prochainement dans toutes les autres régions du Sénégal.

Nous avons testé

Notre premier test s’est déroulé le samedi 2 mai. Appel à 10 h 30 pour commander trois « kilogrammes » de pain pour un montant de 450 francs CFA. Le lieu de livraison est fixé devant la banque B. à Yoff. On m’indique qu’on me téléphonera lorsque le livreur sera devant l’agence.

Je n’ai jamais reçu d’appel et j’ai du me résoudre à manger le pain dur de la veille avec quelques dattes. Bien triste ndogou...

Deuxième test, plus ambitieux, le lundi 4 mai : appel à 10 h pour commander 5 kilogrammes de pain pour un montant de 750 francs. Vers 17h, je reçois un appel d’une jeune fille qui m’informe que la livraison sera faite vers 18 h. Après plusieurs échanges téléphoniques pour lui indiquer la maison, j’ai finalement reçu ma commande.

La livraison de pain.
La livraison de pain.

La fille, qui portait masque et gants, a mis du gel sur mes mains avant de me donner le pain en respectant les mesures de distanciation sociale. Paiement en espèces, mais on pouvait le faire par Orange Money. Elle m’a proposé un abonnement, que j’ai gentiment décliné.

Le pain n’était pas très croustillant, mais j’avais mes baguettes pour la rupture du jeûne !

Le mburu est arrivé !
Le mburu est arrivé !

Amadou Gueye

Messages

  • sn

    Je veux être un employé sur ce nouveau concept

    Répondre

    modération a priori

    Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

    Qui êtes-vous ?
    Votre message

    Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • Coronavirus : où en sommes-nous au Sénégal ?

    Coronavirus : où en sommes-nous au Sénégal ?

accro-baobab

Cherchez dans le répertoire

Top