Menu

Accueil / Découvrir / Visites guidées / Le delta du Saloum, joyau du Sénégal

Mangroves, savanes et forêts sèches

Le delta du Saloum, joyau du Sénégal

Le delta du Saloum est une des plus importantes zones humides de l’Afrique de l’Ouest : un immense univers amphibie, où l’eau et la terre s’entremêlent pour former un dédale fascinant d’îles et de bras de mer. Découverte...

Partagez cette page Publié le 18 mars 2016 | 0 commentaire

C’est le lieu de rencontre des eaux douces de deux fleuves (le Sine et le Saloum) et de l’eau de mer qui, à chaque marée haute, envahit le réseau de bolongs   (chenaux ou bras de mer) jusqu’à près de 100 km à l’intérieur des terres.

Au Keur Saloum
Couvrant plus de 180 000 hectares, classé sur la liste des Zones humides d’importance mondiale et sur la liste des Réserves de la biosphère de l’UNESCO, le delta du Saloum abrite le deuxième plus grand parc national du Sénégal (Parc national du Delta du Saloum), qui s’étend sur près de 100 000 hectares dans la zone centrale du delta.

Zones marines ou intertidales, plages et vasières, chenaux étroits ou larges bras de mer, mangroves, savanes et forêts sèches : autant de milieux si différents qui se côtoient pour créer une mosaïque de biotopes offrant le gîte et le couvert à une faune très riche et diversifiée.

Les oiseaux du Saloum

C’est l’avifaune qui, d’emblée, attire l’attention du visiteur. L’importance du delta pour les oiseaux lui a donné une réputation internationale bien établie : le delta est une halte migratoire de première importance pour des millions de migrateurs européens (principalement les limicoles) et héberge chaque hiver d’importantes populations d’oiseaux ayant fui le froid en Europe, voire même en Asie.

Envol

Le delta abrite également une avifaune résidante très intéressante, et plusieurs espèces typiquement africaines y passent l’été pour nicher. Les oiseaux offrent au visiteur de cette immense volière naturelle quelques grands spectacles de toute beauté : l’Ile aux Oiseaux est sans doute le site le plus connu du delta, avec sa colonie de sternes nicheuses forte de quelque 60 à 70 000 oiseaux.

Mais le Delta du Saloum, ce sont aussi les spectaculaires vols de pélicans, les rassemblements de hérons, d’aigrettes ou de cormorans sur les dortoirs, les concentrations denses de chevaliers, de limicoles et d’autres échassiers sur les vasières, les dortoirs hivernaux de rapaces comme les milans noirs, les sites communautaires de nidification des martins-pêcheurs ou encore l’omniprésence de rapaces tels que l’aigle pêcheur, le balbuzard et le vautour palmiste, sans oublier l’incroyable profusion de passereaux et d’autres espèces multicolores, dont chacune est un régal pour les yeux.

Les animaux du Saloum

Les dauphins sont sans conteste les plus prestigieux représentants de la faune marine et peuvent régulièrement être observés dans le delta. Le Saloum est un des rares endroits au monde où l’on a de bonnes chances d’observer le Dauphin à bosse de l’Atlantique (dauphin de Souza), une espèce typique des estuaires saumâtres tropicaux.

Dauphin

N’oublions pas le lamantin que l’on peut (moyennant beaucoup de patience et de chance) à nouveau observer aux abords des sources d’eau douce qui jouxtent les les îles.

Sur la terre ferme, les milieux densément boisés ne semblent au premier abord pas se prêter à l’observation de la faune. Mais à ceux qui connaissent le delta, les animaux qui le peuplent et les endroits où les trouver, une faune étonnement variée se découvre au fil des rencontres : phacochères, petites antilopes forestières, singes vervets et patas,
colobes bais, chacals, hyènes, servals, porcs-épics, genettes, varans, pythons, etc.
La forêt de Fathala et le site de Fagaru, en bordure du delta, permet au visiteur d’observer des espèces de la grande faune africaine.

Ou loger dans le Delta du Saloum ?

Près d’une quinzaine d’hôtels, gîtes ou campements touristiques se sont installés au cours des dernières décennies en bordure du Delta du Saloum. A l’heure actuelle, plusieurs milliers de visiteurs au total effectuent chaque année un séjour dans cette région du Sénégal, séjour qui inclut souvent une ou l’autre activité de découverte du delta.

Ponton du Keur Saloum

Ou aller dans le delta du Saloum ?

Le potentiel de découverte offert par la nature et la faune sauvage du delta du Saloum demeure cependant fortement sous-exploité à l’heure actuelle. Mis à part quelques groupes d’ornithologues plus spécialisés, la très grande majorité des visiteurs se contente actuellement d’effectuer une promenade en pirogue (seul moyen d’accès et de déplacement dans le delta) le long des bolongs pour apprécier le paysage ou profiter de l’ambiance particulière des lieux.

Seuls quelques rares sites d’intérêt plus spécifiquement naturaliste font l’objet d’une attention touristique réelle : cela est principalement le cas de l’Ile aux Oiseaux et sa colonie de sternes, mais aussi de quelques dortoirs d’ardéidés (hérons et aigrettes).

L’observation de la faune n’est certes pas toujours des plus aisées dans les milieux souvent fermés du delta, comparativement à d’autres biotopes plus ouverts tels que les savanes d’Afrique de l’Est, par exemple.

Cependant, des possibilités réelles d’observation d’espèces remarquables, parfois spectaculaires, existent dans le delta, pour peu qu’une infrastructure (en matériel adéquat et en personnel compétent) soit disponible. Au visiteur intéressé par la découverte de la nature et l’observation de la faune, le delta offre en outre l’avantage non négligeable de permettre ces découvertes de manière intime : on ne se trouve jamais entouré d’une foule de touristes dans le delta !

Le Keur Saloum

L’hôtel Keur Saloum est installé à proximité du village de Toubacouta, en bordure immédiate du Parc national du delta du Saloum, dans un environnement naturel de toute beauté : il constitue une base confortable et idéale pour la découverte des richesses naturelles du Saloum. Profitant d’une expérience bâtie au fil du temps et d’une excellente connaissance du delta, de ses habitats naturels, sa faune et sa flore, l’hôtel se positionne comme pionnier de l’observation de la nature dans la région.

Keur Saloum

L’hôtel dispose de plusieurs zones en concession exclusive dans le delta du Saloum et dans les environs, les plus grandes s’étendant sur plusieurs milliers d’hectares. Il offre ainsi aux visiteurs la possibilité de découvrir la nature dans des milieux de toute beauté et dont l’usage est exclusivement réservé à ses clients : la garantie d’une découverte en toute intimité. Une infrastructure particulière a été installée par l’hôtel sur plusieurs de ses concessions : miradors d’observation de la faune, campement de brousse.

Des guides locaux francophones, anglophones et hispanophones expérimentés, bénéficiant d’une longue connaissance pratique du terrain et des animaux qu’on peut y observer assurent aux visiteurs un maximum de chances d’effectuer des observations inédites.

Le Keur Saloum est dirigé par des propriétaires belges Simone et Alain Goetghebuer. L’hôtel est juché sur un des rares promontoires du Delta du Saloum, il offre une vue exceptionnelle sur le bolong de Bandiala (un grand bras du fleuve Saloum) et sur les mangroves, qui s’étendent à perte de vue.

Une quarantaine de personnes s’emploient à accueillir au maximum 120 personnes. Dans un parc boisé de près de 7 hectares, les chambres, climatisées avec salle de bain privée, les jardins de l’hôtel sont agréablement ombragés et délicieusement fleuris. Ils sont fréquentés par d’innombrables oiseaux.

L’espace restaurant, et agréable, il est situé en plein air sur le promontoire au bord du bras de fleuve ; il est contigu à la piscine avec solarium, et dispose d’un bar central bien fourni. Les repas, de qualité et préparés dans la cuisine moderne, sont un mélange de cuisine internationale et de cuisine locale.

L’hôtel dispose d’un embarcadère privé donnant accès immédiat aux immensités aquatiques du delta, et d’une flotte de grandes pirogues en bois de fabrication locale avec moteurs hors bord, spécialement aménagées pour la découverte du delta.

Les infrastructure

  • 10 pirogues en bois de fabrication locale avec moteur hors bord, spécialement aménagées (banquettes) ;
  • 3 coques rapides Yamaha
  • véhicules (4x4, minibus) pour certains déplacements terrestres ;
  • miradors de vision, en bois, installés dans des endroits « stratégiques » et facilitant l’observation de la faune ;
  • aires de pique-nique à usage exclusif, couvertes, avec tables et banquettes ;
  • campement de brousse situé sur une île presque déserte, dans un site naturel de toute beauté.

Séjour de découverte nature

Le Keur Saloum propose des séjours spécialement consacrés à la découverte de la nature et de la faune dans le delta du Saloum : un séjour type (4 jours complets sur place) et un séjour prolongé (7 jours complets sur place) où alternent des journées orientées sur la découverte de la nature avec des journées libres permettant la découverte d’autres aspects intéressants (culturels, ethniques, archéologiques) dans la région ou la détente.

Ces séjours s’adressent bien entendu à des amateurs d’écologie : le niveau demeure accessible au grand public ne disposant pas de formations ni de compétences particulières.

L’accent est mis sur la diversité du delta, l’aspect spectaculaire que représentent certaines espèces ou encore l’aspect captivant de la recherche d’animaux dans leur milieu naturel, depuis la découverte de leurs traces d’identification jusqu’à la possibilité de rencontre avec les animaux eux-mêmes. Des activités plus spécifiques destinées à des visiteurs plus avertis dans un domaine particulier, comme l’ornithologie, sont également organisées par l’hôtel.

Durant la recherche des animaux et leur observation, les guides se comportent de façon à minimiser les dérangements et à interférer un minimum avec le comportement naturel de ceux-ci.

Keur Saloum Lodge Hôtel
Bolong de Toubacouta
Tél. : (221) 33 948 77 15

Envoyer un message à Keur Saloum Lodge Hôtel
Envoyer un message

Envoyez un message à Keur Saloum Lodge Hôtel


  • Aigrette des récifs
  • Aigrette garzette
  • Amarante
  • Anhinga
  • Balbuzard pêcheur
  • Gonolek de barbarie
  • Ibis royal en vol
  • Photo Xavier Simonart
  • Singes
  • calao à bec noir

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

À la une

  • En vidéo, balade dans le Sine Saloum

    En vidéo, balade dans le Sine Saloum

ACTUALITÉS

  • « Lettre à papa : aveux et confidences » : le premier roman de Fatouma Diallo
    « Lettre à papa : aveux et confidences » : le premier roman de Fatouma Diallo
  • Air Sénégal SA : l'état fait le choix de l'expertise française
    Air Sénégal SA : l’état fait le choix de l’expertise française
  • Sidya Ndaté Yalla, une vie d'honneur et de courage pour le Brack du Walo
    Sidya Ndaté Yalla, une vie d’honneur et de courage pour le Brack du Walo
  • Birane Dieye : des parquets aux machines à coudre
    Birane Dieye : des parquets aux machines à coudre
  • Tous ensemble le 20 Août pour nettoyer la baie de Hann
    Tous ensemble le 20 Août pour nettoyer la baie de Hann
  • Opération 300 000 arbres pour reboiser le Sénégal : la forêt de Sangako va revivre
    Opération 300 000 arbres pour reboiser le Sénégal : la forêt de Sangako va revivre

Cherchez dans le répertoire

Top